Pleine lune du bélier...et alors ?!




Dimanche 13 Octobre 2019, pleine lune du bélier ! ça me fait une belle jambe…

et bien oui, figure toi que le bélier c'est l'impulsion à aller de l'avant,

la spontanéité, la nouveauté qui ose s'exprimer...

une nouveauté détachée de tout système de références passées. Et notre amie la lune va venir éclairer d'un nouvel éclat ce bélier d'automne pour en extraire toute la sagesse et la fougue ! En effet, dans l'ultime de son expression spirituelle, le bélier est ce médium-visionnaire. Cette bête à cornes comme deux antennes enroulées pour

mieux capter les informations toutes nues et toutes crues

du flot incessant de la vie dans son état originel...

le Grand Soi qui anime toute chose et tout être. Il est un signe mutable et fait donc le pont entre deux saisons. Ce point de bascule entre la mort apparente de l'hiver et

le jaillissement sans contrainte et sans direction imposée de la Vie pour la vie. Le bélier est en lien avec la fécondité, c'est le Dieu Potier Knoum

des égyptiens, celui qui créer les formes et leur insuffle la vie...

ne sommes nous pas toutes et tous ces créateurs en puissance

qui créons des miracles chaque jour sans plus s'en émerveillé, s'en apercevoir. Le bélier c'est cette capacité à reconnecter les Origines, c'est le pouvoir de l'émerveillement, de l'absolu maintenant ! Il n'y a pas d'avant le Bélier,

et il n'y aura peut-être pas d'après...ce qui compte pour lui

c'est de faire ce qui est senti, capté et perçu comme juste dans l'instant. Il est "porté par" l'intensité de l’expérience pour l'expérience... Quand vous posez la question au bélier de savoir ce qu'il préfère

comme choix entre deux choses... ne choisit-il pas à coup sûr

"ce que je n'ai encore jamais fait, ça pourrait être fun d'essayer ça". Il essaye, il teste, il éprouve par lui même, auto-centré (et pas égocentrique), auto-référent, le bélier avance, parfois il fonce parfois même il perd de sa sagesse intemporel de l'instant éternel du présent pour glisser tous sabots dehors sur le tapis déroulé de temps...il se fait impatient, tempétueux et colérique. Il devient guerrier passionné, il pourfend littéralement l'ennui

et ce qu'il juge comme maussade et tiède à l'aide peut-être

de ces mémoires karmiques de guerrier, de samouraï,

du temps des croisades aussi. Il veut de l'action ce bélier, il veut du vrai, c'est le fils de la passion ! Et pour ce qui est de cette fécondité affichée ne le porte-t-il pas

d'ailleurs jusque dans son symbole lui même ?



Ce "V" un peu évasé sur l'extérieur n'est-il pas en quelque sorte la manifestation graphique du calice féminin ? Oui, on peut y déceler la magie de la matrice créatrice de la vie, l'appareil reproducteur féminin. Le bélier nous parle donc de se laissé féconder. D'être le récepteur attentif du murmure virginal qui vient

émoustiller et faire tressaillir les fibres éternels de l'espace et du temps. Il est le maître des "première fois", l'initiateur d'avant le quelque chose,

le témoin du Grand Rien Créateur de toutes les formes. Il se fait passeur, transmetteur même dans son silence,

lorsqu’il accepte de se vider de tout savoir pour entrer

les quatre pattes bien ancrées dans l'espace ouvert de la Présence. Le bélier reçoit donc, il lui est demandé d'être à l'écoute

de plus grand que soi, de l'autre en dehors et aussi en "soi m'aime",

de la magie de l'instant, du "je ne sais pas" au lieu de

se ruer tête baisser vers le "je sais", "je vœux". Il est invité à se rendre sensible au flux permanent des informations du Logos,

d'être une coupe ouverte vers le Soi, le Ciel pour recevoir avant d'agir. Recevoir l’information avant d'agir...

voilà bien l'angoisse du bélier ! Et si je ne recevais rien...et si on m'avait oublié "là haut" ? Et si je n'arrivais pas à traduire le message ou que ça ne fait pas de sens... Le bélier mentalise, manipule l'information pour essayer d'en extraire le sens... lorsqu'il est à côté de ses pompes bien sûr. En revanche, détendu et attentif, il recevra sans jugement,

se laissera surprendre et aimera même cet état qu'il jugeait

"bête et vide, sans réflexion, sans compréhension" pour comprendre

par l'expérience qu'il est en fait la manifestation elle même de

ce flux tendu du présent, du réel, en lien et en relation avec toutes choses. Il comprendra alors que tout est déjà là, qu'il a "juste à se laisser porter"

et non plus attendre que quelqu'un le porte car en lien avec

cette grand Matrice le conflit de Peter Pan n'est pas loin pour notre ami bélier. "L'origine" sonne étrangement avec régression,

avec "ventre de maman", avec "j'aimerai tellement qu'on

me comprenne et qu'on fasse pour moi." Alors dans sa névrose,

il fonce vers cet ailleurs pressenti depuis toujours, il cherche

son point de départ le bélier, il veut rentrer à la maison...

mais il a oublié qu'il est sa propre maison, sa propre demeure. Jusqu'au jour où il cesse le combat, il regarde le signe de la balance

en fasse de lui (axe bélier-balance voir plus haut dans la newsletter)

et comprends que la beauté, l’équilibre des forces et l'harmonie des relations

prime sur son projet devenu insensé de transformer le monde

par sa lutte guerrière et son envie impérieuse de diffuser son savoir, "sa sagesse". Il sort alors de son esprit de croisade et entre dans le temps de

l'écoute active, de l'action passive, de laisser être et du lâcher-prise. Il accepte de se laisser inspirer, et il se laisse alors respirer le bélier... il se pose, se dépose et cesse de s'imposer comme pour dire à qui veut l'entendre : j'existe, je suis là, ne m'oublier pas,

si ça ne bouge pas c'est mort et si c'est mort...ça m'angoisse. Haaaaa !!! Il reçoit donc ce qu'il y a à recevoir, à percevoir à 'intuiter" dans l'instant,

pour ce jour ci et pas un autre... il est calme ce bélier et il passera ensuite

la balle le plus naturellement du monde à son ami taureau, le signe suivant. Il lui transmet donc toutes ses informations qu'elles soient

simples proses ou métaphores prophétiques il a appris par l’expérience

à recevoir et à transmettre sans juger et sans modifier les choses

car il respecte désormais l'équilibre qu'il ne percevait pas avant

de s'assagir, de passer du savoir à la Sagesse... Et le taureau mettra ce feu du bélier, cette lumière du Logos en terre,

il les cultivera, il travaillera dans le temps et avec la patience des bêtes de traits

pour en récolter la chair qui se sera construite d'elle même

autour de cette architecture conceptuelle des graines béliesques. Ainsi va la vie, ainsi va la lune qui passera en bélier ce 13 octobre 2019. Elle aura ses compagnes et compagnons dans le ciel, elle aura des affinités et des difficultés à rencontrer comme pour mieux éclairer à chaque tour de piste nos cieux nocturnes, nos inconscients alanguis dans la torpeur d'un oubli devenu inconfortable. La lune, la pleine lune, le disque d'argent, la déesse Artémis,va donc visiter

un signe de feu d'action et d’impétuosité autant que sensible,

serviteur et d'une joie spontanée, une joie sans cause...

la béatitude du Soi en somme. Alors si l'alchimie des cieux te parle et te fait dresser le poil,

si tu as l'envie et l'élan d'explorer l'Inconnu, si le désir s'embrase

dans ton ventre à la la lecture de cette proposition vient,

vient partager Qui Tu Es avec d'autre et mettre en "comme un"

la science de cet Esprit qui t'anime et t'habite.


www.damien-aubert.fr


rubrique stages et formations.


0633293848





© 2015 par Damien Aubert